teint

teint

1. teint [ tɛ̃ ] n. m.
taint v. 1160; p. p. subst. de teindre
1Manière de teindre, couleur obtenue par la teinture (dans les expr.) Tissu bon teint, grand teint, dont la teinture résiste au lavage et à la lumière. — Fig. et plais. BON TEINT, qui ne change pas, solide. « Son socialisme n'était pas encore de très bon teint » (Aragon). Un catholique bon teint. « Une trentaine de poivrots grand teint » (J. Vautrin).
2(v. 1470) Nuance ou aspect particulier de la couleur du visage. carnation. Teint clair. Un teint de blonde. Teint basané, cuivré, foncé, olivâtre. Teint mat; teint coloré. Avoir le teint frais, éblouissant, éclatant. Teint pâle, bilieux, blafard, brouillé, cireux, terreux. Cette couleur va bien au teint. « Un teint vif, sain, un peu rouge, un teint de plein air » (Colette).
Fond (I, C, 5o) de teint.
⊗ HOM. Tain, thym, tin. teint 2. teint, teinte [ tɛ̃, tɛ̃t ] adj.
• 1080 « pâle, pâli »; de teindre
Qu'on a teint. Laine teinte. Cheveux teints. Fam. Un vieillard teint, aux cheveux teints.

teint Participe passé de teindre. ● teint nom masculin (latin tinctum, de tingere, teindre) Coloration, nuance et éclat du visage : Un teint clair. Couleur donnée à une étoffe par la teinture. ● teint (expressions) nom masculin (latin tinctum, de tingere, teindre) Bon teint, se dit d'une doctrine qui est d'une orthodoxie sûre, sans déviation de celui qui la soutient : Un socialisme bon teint. Grand teint ou bon teint, teint d'une étoffe solide à l'usage. ● teint (homonymes) nom masculin (latin tinctum, de tingere, teindre) tain nom masculin thym nom masculin tin nom masculin tins forme conjuguée du verbe tenir tint forme conjuguée du verbe tenir tînt forme conjuguée du verbe tenirteint (synonymes) nom masculin (latin tinctum, de tingere, teindre) Coloration, nuance et éclat du visage
Synonymes :

teint, teinte
adj. et n. m.
rI./r adj. Qui a subi une teinture. Cheveux teints.
rII./r n. m.
d1./d Loc. Bon teint, grand teint, dont la teinture est solide, résiste au lavage, à l'ébullition. Pagne grand teint.
|| Fig., plaisant (Personnes) Bon teint, dont les opinions sont solidement établies. Un conservateur bon teint.
d2./d Couleur, carnation du visage. Avoir le teint pâle. Avoir le teint hâlé.
|| (Afr. subsah.) être de teint clair, noir: avoir une peau de couleur peu foncée, très foncée.

⇒, subst. masc.
A. — 1. Vieilli. Manière de teindre une étoffe; couleur donnée à une étoffe par la teinture. Le grand teint ou le bon teint, le teint qui se fait avec des drogues chères, propres à donner une couleur solide; Le petit teint ou le faux teint ou le mauvais teint, le teint qui se fait avec des drogues de moindre prix, dont la couleur tient peu (Ac. 1835, 1878).
2. [Surtout dans des appellations comm.] Loc. adj. inv.
a) Bon teint, grand teint. Dont la teinture, les couleurs sont durables et ne s'altèrent pas au lavage ou à la lumière. Quand je pense que voilà une robe à sept sous le mètre, et certifiée bon teint! (FLAUB., Mme Bovary, t. 2, 1857, p. 138). Tabliers-bavettes Redoute en vichy écossais grand teint (Catal. La Redoute, automne-hiver, 1951-52, p. 36).
b) Mauvais teint. Dont la teinture, les couleurs ne sont pas durables et s'altèrent au lavage ou à la lumière. [Martinet] troquait pour de méchants mouchoirs mauvais teint les beaux cheveux des paysannes (NERVAL, Fayolle, 1855, p. 29).
c) Au fig. Bon teint
— [En parlant d'une pers.]
♦ Qui est solide, qui ne change pas. Le général: (...) Quel âge avez-vous, baronne? La baronne: J'avais quarante ans la dernière fois que je vous vis à Paris.Comptez. Le général: Hon! hon! diable! (Il fait claquer sa langue) n'importe, vous êtes comme moi, vous êtes bon teint (FEUILLET, Scènes et com., 1854, p. 202).
♦ Qui a des convictions solidement établies. Les femmes les plus remarquables du faubourg (...) mettaient tout leur espoir politique en certains républicains bon teint comme M. Doumer et M. Deschanel (PROUST, Sodome, 1922, p. 745).
— [En parlant d'un inanimé] Qui présente bien et a bon genre. Un succès tout neuf et bon teint (GONCOURT, Ch. Demailly, 1860, p. 161). Les Chameroy ont trois millions de fortune (...) leur appartement est leur portrait (...). Leurs meubles leur ressemblent: c'est solide, bien conditionné, bon teint et affreux! (LABICHE, Cigale chez fourmis, 1876, 3, p. 203).
B. — Coloration, aspect du visage d'une personne variant selon la race, l'âge, l'état de santé et les conditions climatiques. Synon. littér. carnation. Passereau avait (...) le teint méridional (BOREL, Champavert, 1833, p. 172). Je voyais bien qu'elle était admirablement faite, et que, avec son joli teint frais, elle avait du brio et de l'éclat (GYP, Souv. pte fille, 1927, p. 213). C'était une véritable merveille!... Un port!... Un teint de roses... La beauté soi-même!... Et quel charme mon ami! (CÉLINE, Mort à crédit, 1936, p. 498).
SYNT. a) Avoir un beau, un vilain teint. b) La beauté, la blancheur, la fraîcheur, la pureté, la vigueur du teint; éclaircir, rafraîchir, embellir le teint; conserver son teint de jeune fille. c) Teint animé, éclatant, fleuri, florissant, frais, rose, rouge, vermeil; teint ambré, basané, bronzé, brun, coloré, cuivré, doré, hâlé, mat, sombre; teint bilieux, blanc, blafard, blême, brouillé, cadavérique, fané, grisâtre, jaunâtre, laiteux, livide, maladif, pâle. d) Teint de blonde, de rousse; teint d'arabe, de métis; teint d'albâtre, d'ambre, de cendre, de cire, de cuivre, de bronze, d'ivoire, de marbre, de plomb, de porcelaine, de médaille, de statue, de velours; teint de fleur, de géranium, de lys, de lait, de pêche, de neige, de rose; teint de cardiaque, de malade, d'hépatique, de mort.
P. métaph. Et, parmi les flacons, souvent l'aube au teint blême M'a surpris dénouant un masque de velours (GAUTIER, Poés., 1872, p. 297).
En partic.
Vieilli. Coloration du visage (p. oppos. à la blancheur). Avoir du teint, manquer de teint. (Dict. XXe s.).
♦ Aspect coloré du visage donné par le maquillage. Avoir le teint poudré. Des femmes, des filles aux cheveux jaunes, aux seins démesurément rebondis, à la croupe exagérée, au teint plâtré de fard, aux yeux charbonnés, aux lèvres sanguinolentes (MAUPASS., Contes et nouv., t. 1, Femme de Paul, 1881, p. 1217). J'ai vu que dans cette secte maudite on a « le teint fardé » (MONTHERL., Pitié femmes, 1936, p. 1187).
Fond de teint.
[En Afrique Noire] Loc. nom. ou adj. Teint noir, teint clair. (Personne de race noire) dont la couleur de la peau est ou n'est pas très foncée. Il est grand, teint noir (Invent. Particul. lex. Fr. Afr. n. 1983, p. 458). C'est la teint clair qui était avec toi l'autre jour? (NDIAYE-CORR.-SCHMIDT, Sénégal, 1979, p. 141).
Prononc. et Orth.:[]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1. a) Ca 1160 taint « couleur, teinture » (Enéas, éd. J.-J. Salverda de Grave, 4451); ca 1165 d'un teint, d'une color (BENOÎT DE STE-MAURE, Troie, 6723 ds T.-L.); en partic. 1671, mars grand & bon, petit teint (Reglemens concernant les manufactures et teintures des étoffes, éd. 1727, t. 1, p. 364 et 365); d'où 1876 bon teint « authentique, véritable » (LABICHE, loc. cit.); b) 1876 « quantité de laine ou de toute autre matière textile destinée à recevoir la même couleur » (Lar. 19e); 2. ca 1470 « coloration et aspect du visage, selon les dispositions individuelles, l'âge, l'état de santé, les conditions climatiques » (GEORGES CHASTELLAIN, Chron., éd. Kervyn de Lettenhove, t. I, p. 271); en partic. 1690 « coloration vive du visage, par opposition à la blancheur » (FUR.). D'un lat. d'époque impériale tinctus, part. passé subst. de tingere, d'où l'a. fr. teint, part. passé adj. « pâle », cf. le verbe teindre qui a souvent en a. fr. le sens de « (faire) changer de couleur sous l'effet d'un sentiment », dep. 1160-74 (WACE, Rou, II, 2289 ds T.-L.). Fréq. abs. littér.:1 653. Fréq. rel. littér.:XIXe s.: a) 2 038, b) 2 516; XXe s.: a) 2 904, b) 2 190.

teint [tɛ̃] n. m.
ÉTYM. V. 1130; « peinture », 1080; p. p. substantivé de teindre.
1 Manière de teindre, couleur obtenue par la teinture.REM. Ne s'emploie guère que dans les appellations commerciales. || Tissu bon teint, grand teint, dont la teinture résiste au lavage et à la lumière. || « Les couleurs résistant au savon et connues sous le nom de couleurs solides ou grand teint » (Année sc. et industr. 1860, p. 159 [1859]).
(1916). Bon teint. Fig., par plais. Qui ne change pas, solide. || Un fonds de souvenirs bon teint (→ Service, cit. 4). || Un catholique, un socialiste bon teint.
1 Elle aimait, à la fois, et haïssait le luxe. Elle voulait certains soirs oublier la misère. Son socialisme n'était pas encore de très bon teint.
Aragon, les Cloches de Bâle, III, XX.
2 (V. 1460). Nuance ou aspect que prend la couleur du visage selon les dispositions individuelles, l'âge, l'état de santé, les conditions climatiques. Carnation, coloris. || Teint clair (→ Pigmentation, cit.), blanc (→ Méridional, cit. 2), d'une blancheur éclatante (cit. 5). || Teint basané, bistré, bronzé, cuivré, doré (→ Illuminer, cit. 19), foncé, hâlé, olivâtre (cit. 2). || Teint mat (→ Rousseur, cit. 1). || Teint chaud, coloré, cramoisi, fleuri (cit. 22), rouge vermeil (→ 1. Frais, cit. 28). || Teint frais (1. Frais, cit. 28); éblouissant, éclatant. || Teint pâle (→ Pâleur, cit. 1); bilieux, blafard, blême (cit. 1), brouillé (cit. 28), cadavéreux (cit. 1), cireux, fatigué (cit. 26), jaune, plombé (→ Envie, cit. 2), terreux. || Éclat, fraîcheur du teint (→ Farder, cit. 8). || Avoir le, un teint… (et adj. ou compl. en de…). || Conserver son teint. || Teint délicat qui s'est altéré, flétri (1. Flétri, cit. 14). || Son teint s'est éclairci (cit. 11). — ☑ Poét., vx. Teint de neige, de lis et de roses (→ Rebattre, cit. 3).
2 Je suis à côté, tout à côté de Sarah, et chez une femme qui toucherait à la cinquantaine, le teint de visage, qui, ce matin, n'a aucun maquillage, pas même de poudre de riz, est un teint de fillette, un teint de rose tout jeunet (…)
Ed. et J. de Goncourt, Journal, 10 oct. 1893, t. IX, p. 127.
3 (…) un teint vif, sain, un peu rouge, un teint de plein air, propre à enrichir la franche couleur des prunelles bleues cerclées de bleu plus sombre.
Colette, Chéri, p. 11.
Aspect du visage, quant à la couleur (donné artificiellement). || Fausse matité d'un teint poudré. || Teint plâtré de fard (→ Sanguinolent, cit.; et aussi 1. lis, cit. 7, Boileau). || Fond de teint (→ Mélanger, cit. 3).
(1690). Absolt, vieilli. Teint coloré. || Avoir du teint, des couleurs.
Franç. d'Afrique. || Teint clair, teint noir, adj. et n. invar., se dit d'une personne (de race noire) selon son degré de pigmentation. || « Les femmes teint clair sont très recherchées » (in I. F. A. N.). || Une teint clair.REM. Teint clair ne se dit pas, en général, des métis.
HOM. Tain, thym, tin; formes du v. tenir; p. p. de teindre.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Нужно решить контрольную?

Regardez d'autres dictionnaires:

  • teint — 1. (tin) s. m. Manière de teindre. Drap bon teint. Cette étoffe est mauvais teint. •   Des trois couleurs primitives que la teinture emploie, le rouge, le jaune et le bleu, il n y a plus que le jaune qui ne présente pas un degré de solidité… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • Teint — Sm Gesichtsfarbe per. Wortschatz fremd. Erkennbar fremd (18. Jh.) Entlehnung. Entlehnt aus frz. teint, eigentlich Gefärbtes, Färbung , dem substantivierten PPrät. von frz. teindre färben , aus l. ting(u)ere (tīnctum), eigentlich tränken, benetzen …   Etymologisches Wörterbuch der deutschen sprache

  • Teint — Teint. Die Regelmäßigkeit der edelsten Formen, die feinsten Gesichtszüge genügen, wenn er die Schönheit schaffen will, wohl dem Bildhauer, dem Feinfühlenden, wenn er bewundern soll; aber der Maler und die Menge verlangt für Beides schöne Farben.… …   Damen Conversations Lexikon

  • Teint — Teint, n. [F. teint, teinte. See {Tint}.] Tint; color; tinge, See {Tint}. [Obs.] [1913 Webster] Time shall . . . embrown the teint. Dryden. [1913 Webster] …   The Collaborative International Dictionary of English

  • Teint — [tɛ̃ː] der; s, s; die Farbe und der Zustand der Haut im Gesicht <ein blasser, gesunder, zarter Teint> …   Langenscheidt Großwörterbuch Deutsch als Fremdsprache

  • Teint — [tɛ̃:, auch tɛŋ] der; s, s <aus gleichbed. fr. teint, eigtl. »Färbung, Tönung«, Part. Perf. von teindre »färben«, dies aus lat. tingere> Beschaffenheit od. Tönung der menschlichen Gesichtshaut; Gesichts , Hautfarbe …   Das große Fremdwörterbuch

  • Teint — [Network (Rating 5600 9600)] Auch: • Hautfarbe Bsp.: • Ihr Teint ist sehr hell …   Deutsch Wörterbuch

  • Teint — (fr., spr. Täng ), 1) Farbe, bes. 2) Gesichts od. Hautfarbe; 3) die Haut selbst …   Pierer's Universal-Lexikon

  • Teint — (franz., spr. täng), Gesichts oder Hautfarbe …   Meyers Großes Konversations-Lexikon

  • Teint — (frz., spr. täng), Gesichts , Hautfarbe …   Kleines Konversations-Lexikon

  • Teint — (täng), frz., Farbe, Gesichts u. Hautfarbe; teinture (tängtühr), Färbung, Anstrich; oberflächliche Kenntniß …   Herders Conversations-Lexikon

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”